Qu’on ait une peau plutôt grasse et sujette aux imperfections ou trop sèche, c’est à la naissance que cela se décide et dépend principalement des glandes sébacées : selon notre héritage génétique, ces dernières sont très actives ou travaillent au ralenti.

  • La production du sébum est régulée par des hormones. C’est pourquoi la production de sébum augmente fortement à la puberté et diminue avec l’âge.

  • Chez les femmes, elle diminue particulièrement après la ménopause. C’est la raison pour laquelle une peau plus âgée n’est, dans la plupart des cas, pas (plus) grasse.

La peau grasse :

La peau grasse a de gros pores, brille, est parfois huileuse et est encline à une production élevée de sébum. Les points noirs se forment surtout dans les jeunes années. Les avantages de ce type de peau apparaissent dans la vieillesse : les personnes à peau grasse ont souvent moins de rides au visage et d’apparition plus tardive que pour les autres types de peau.

On distingue deux types de peaux grasses :

  • à séborrhée graisseuse (Seborrhoea oleosa), une surproduction de sébum provoque une peau faiblement à fortement brillante, qui a l’air grise et qui a une tendance aux points noirs ;

  • à séborrhée sèche (Seborrhoea sica), le sébum forme des pellicules de gras sèches et brillantes sur la peau. Une telle peau est sensible et a une forte tendance à des rougeurs et des gonflements.

La peau à imperfections :

C’est une parente de la peau grasse. Les nombreux boutons et points noirs indiquent que la production de sébum est perturbée. Le point noir est une glande sébacée fortement élargie dont l’ouverture est obstruée par un bouchon de petites pellicules de corne. Les glandes sébacées bouchées devraient être vidées régulièrement par une douce pression afin que le contenu, composé de calcium et de bactéries, ne déclenche pas une inflammation. Cette inflammation est le bouton.

  • Dans le cas de l’acné, ces boutons sont nombreux et les inflammations sont profondes. C’est pourquoi une acné prononcée devrait toujours être traitée par un médecin.

  • Dans le cas d’une peau impure normale avec des boutons occasionnels, un soin cosmétique, avec des produits convenant à ce type de peau, peut être très efficace. En cas de problèmes graves, il faut consulter un dermatologue.

La peau mixte :

La peau mixte présente des zones grasses et sèches. Alors que les parties autour des yeux et de la bouche sont plutôt sèches, la peau produit au front, au menton et au nez beaucoup de sébum. Autrement dit : les joues ont un toucher plus sec que la fameuse zone T (front, nez et menton).

La peau sèche et la peau sensible :

Elle concerne de plus en plus de personnes. Les chiffres de vente de crèmes pour peaux sensibles, en forte augmentation, nous disent que beaucoup de femmes jugent leur peau sensible. Le choix du mot sensible n’est pourtant pas faux car la peau sèche réagit de façon plus sensible aux nuisances qu’une peau saine.

  • La peau sèche souffre d’un manque de graisse et d’humidité. Par conséquent, elle est flasque, rugueuse et écailleuse. Parfois cela va même jusqu’à des fissures douloureuses. Une telle peau vieillit plus vite qu’elle ne devrait. Les ridules autour des yeux et de la bouche apparaissent relativement tôt.

  • La peau sèche est encore davantage agressée par une consommation excessive de café, d’alcool, un fort tabagisme ainsi que le stress et les influences de l’environnement (soleil, vent, froid). Elle est alors encore plus encline à des tensions et des rougeurs voire des inflammations.

 La peau mature, exigeante (anti-âge) :

Ce que l’on nomme « peau exigeante » n’est pas un type de peau mais une peau plus âgée. Chaque type de peau change avec l’âge selon sa constitution d’origine. La peau a tendance à devenir plus sèche. Grasse, elle ne l’est pratiquement plus du tout.

 

Extrait du livre « La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens »